Maison Messiaen

Les oiseaux de la Matheysine au coeur de l’oeuvre de Messiaen

En 2008 fût célébré le centenaire de la naissance d’Olivier Messiaen. Cet événement mit alors en valeur l’importance de la Matheysine dans l’oeuvre de Messiaen, compositeur qui révolutionna la musique contemporaine. Aujourd’hui, avec la transformation de sa résidence d’été en résidence d’artistes, une nouvelle page de l’histoire culturelle s’écrit au niveau national et international.

Né à Avignon en 1908, Olivier Messiaen découvrit la Matheysine pendant la 1ère Guerre mondiale, lors d’un séjour à Grenoble. Sa mère, la poétesse Cécile Sauvage séjournant alors chez son frère, c’est à la faveur de la saison estivale que toute la famille venait se promener sur le plateau matheysin. Habitant ensuite Paris, c’est avec impatience qu’il revenait chaque été dans sa maison de Petichet loin du tumulte parisien.

Le Verdier d’Europe, la Fauvette à tête noire, la Grive musicienne ou l’Alouette des champs, comptent parmi les oiseaux qui ont rythmé le travail du compositeur. Les chants de nos oiseaux furent une immense source d’inspiration. Tous les matins, dans un rituel bien établi, il allait sur les chemins pour les enregistrer et les retranscrire.

La particularité d’un chant d’oiseaux ? Sur toutes les notes chantées par celui-ci, 5 diffèrent suivant le territoire sur lequel il niche. Ce qui permet donc d’affirmer que les chants retranscrits dans son oeuvre, sont bien ceux de « nos » oiseaux.

 

Les oiseaux source d’inspiration d’une partie de ses œuvres, avaient l’accent matheysin, accent unique !

Toute cette appropriation faite en 2008 a été un prélude au développement culturel autour de ce compositeur, concrétisé aujourd’hui par cette résidence d’artistes.

 

La Maison Messiaen, une nouvelle résidence pour artistes

Yvonne Loriod, épouse d’Olivier Messiaen, créa la Fondation Messiaen en 1994 sous l’égide de la Fondation de France, avec le souhait que leur maison de Petichet devienne un lieu de mémoire. En 2013, il a été acté que la Communauté de Communes de la Matheysine signerait une convention avec la Fondation de France, et AIDA.

AIDA s’est vu confier le projet culturel de la Maison Messiaen.

La maison est désormais utilisée en résidence d’artistes de théâtre, danse, littérature, musique ou même d’ornithologues. Ces artistes séjournent à Petichet afin de délivrer un travail de création et d’action pédagogique. Les lieux se répartissent ainsi : deux studios dans la maison au bord du lac (la chambre d’Olivier Messiaen y a été reconstituée), dans le bâtiment vers la route, un studio, des salles de composition, de master class, et une grande salle de représentation à l’acoustique particulièrement soignée. Le terrain d’1 ha donnera ensuite lieu à l’organisation d’une promenade Messiaen pour mieux comprendre l’environnement qui avait inspiré l’artiste. Un travail est d’ailleurs en cours avec le Département de l’Isère dans le cadres des ENS (Espaces Naturels Sensibles).

Roger Muraro pianiste, élève de Messiaen, a été le 1er à investir le site pendant l’été 2016, avec à son tour 8 élèves. 

La Belle Saison 2017 – Quatuor Arod / Benjamin Attahir : épisode 1 « Artistes en résidence » from La Belle Saison on Vimeo.

La Belle Saison 2017 – Quatuor Arod / Benjamin Attahir : épisode 2 « Al ‘Asr » from La Belle Saison on Vimeo.

La Belle Saison 2017 – Quatuor Arod / Benjamin Attahir : épisode 3 « Le Quatuor Arod » from La Belle Saison on Vimeo.