SCIC Petite Enfance en Matheysine

La Société Coopérative d’Intérêt Collectif  (SCIC)
« Petite Enfance en Matheysine »

Création de la SCIC

Le Lundi 9 septembre 2019, les salariées, parents et élus du territoire lancent officiellement la Société Coopérative d’Intérêt Collectif SCIC « Petite Enfance en Matheysine ».

Cette forme de gestion coopérative est une première en Isère dans le secteur de la petite enfance : la SCIC ‘Petite Enfance en Matheysine’ rejoint ainsi le mouvement coopératif et devient l’une des trente crèches coopératives existantes en France.

Elle regroupe 4 crèches , 1 LAEP (lieu d’accueil parents/enfants) et 21 salariées: « A Vaulx Câlins » (Notre Dame de Vaulx), « Les Marmousets » (Valbonnais,), « Les Bout’choux » (La Morte), « Les Pitchous » (en alternance entre La Salle en Beaumont et Corps) et le lieu d’accueil Parents enfants Bonne Mine (La Mure et La Motte d’Aveillans).

 

 

Objectifs:

  •  Maintenir l’implantation d’un service petite enfance en Matheysine. La présence des multi-accueils permet aux zones rurales d’être attractives, aussi bien pour la population que pour les entreprises.
  • Développer une offre dynamique et de qualité pour toutes les familles.
  • Assurer un service public pour tous.
  • Faciliter les échanges de pratiques entre les professionnelles, la mutualisation des moyens et des achats.

La gouvernance

Une gestion partagée et concertée entre salariées, parents, partenaires et collectivités territoriales.

La SCIC appartient à la famille des SCOOP, et donne un rôle important aux salariés tout en associant les collectivités locales.

Quatorze des 21 salariées ont choisi de devenir sociétaires de cette entreprise coopérative, et contribuent ainsi à la gestion et à la stratégie de la SCIC. Les communes (propriétaires des bâtiments) et la Communauté de Communes (en tant que co-financeur) sont associées à la gouvernance

Ce modèle permet de développer un service basé sur la concertation et la gestion partagée entre les salariées des crèches et du LAEP,  les familles utilisatrices, et les collectivités locales.

Une gestion en SCIC repose à la fois sur le principe de gestion d’entreprise (et d’équilibre financier) mais aussi sur celui d’utilité sociale et de non lucrativité. Concrètement, il s’agit d’avoir une gestion commune permettant de mutualiser l’administratif et le financier, mais aussi de pouvoir négocier des contrats fournisseurs (énergie, repas, couches..), développer les moyens humains (service de remplacement en cas d’absence ou maladie d’une salariée) et un plan de formation.

La SCIC est constituées de 5 collèges : celui des salariés, de la communauté de communes, des communes sièges (où se trouvent les structures), des association de parents et enfin le collège des partenaires.

 

Nos valeurs

Nos valeurs s’inscrivent dans celle du mouvement coopératif construite autour de :

  • La prééminence de la personne humaine, de la démocratie, de la solidarité.
  • Un multi-sociétariat ayant pour finalité l’intérêt collectif au-delà des intérêts particuliers.
  • Le lien avec le territoire et ses habitants
  • La transparence et la légitimité du pouvoir.
  • Le droit à la créativité et à l’initiative.
  • Le droit d’accès à la formation pour ses membres.

Le projet éducatif

Il s’articule autour de 4 grands axes :

  • La politique sociale et l’environnement
  • L’accueil et l’accompagnement des parents
  • L’accueil de l’enfant
  • La fédération des énergies

Les actus SCIC :