Prairie de la rencontre

Prairie de la Rencontre à Laffrey

En février 2017, la Communauté de communes a lancé une étude sur la Prairie de la Rencontre afin de proposer des solutions concrètes à sa mise en valeur.

La Prairie de la Rencontre : un point d’orgue de la Route Napoléon

La thématique Napoléon constitue une des trois pépites du Schéma de Développement Touristique de la CCM. La Prairie de la Rencontre est une étape incontournable des visiteurs de la Route Napoléon, qui est un des seuls attraits de notre territoire à portée internationale, avec le Sanctuaire de Notre Dame de la Salette. A ce titre, la collectivité souhaite travailler avec la mairie de Laffrey à la juste mise en valeur de la Prairie de la Rencontre.
Pour le développement économique du territoire et de la commune, ce site pourrait représenter un carrefour de services, de découverte et d’informations.

Les récentes évolutions de la Prairie de la Rencontre :

Dès 2011, le Département a fait faire une étude qui a montré le potentiel de développement de ce site historique. Suite à la présentation de cette étude, la CCM s’est proposée pour porter l’aménagement global.
Il s’en suivra en 2014-2015 une première tranche de travaux sur des aménagements paysagers : le camping municipal et la haie de séparation ont été supprimés ; un chemin a été créé pour se rendre à la statue et à un nouveau belvédère ; l’entrée du site historique se fait dorénavant par le Nord au niveau de la salle des fêtes et du snack. En 2015, à l’occasion du bicentenaire du passage de Napoléon, la Prairie de la Rencontre a changé de visage : ces travaux de fond ont permis de redonner la dimension historique au site.

 

Coût de l’aménagement 2015 : 350 000 €
Subvention : 280 000 € soit 80%
Reste à charge CCM : 70 000 €

Parallèlement, le Département a créé une exposition temporaire constituée de grands mâts avec drapeaux. Ceux-ci représentent les armées qui se sont fait face le 7 mars 1815. Au vu du succès de cette installation, le Département l’a confiée à la CCM pour permettre de valoriser cet espace de découverte chaque été.
Pour compléter cette exposition, un grand panneau expliquant le « Vol de l’Aigle » et l’histoire de la statue équestre a été apposé.

2017 : réflexion pour une meilleure mise en valeur du site

Si les travaux et installations récents permettent d’inciter les visiteurs à s’arrêter et de découvrir l’histoire de « La Rencontre », le site n’est cependant pas aménagé à sa juste renommée mondiale. La CCM souhaite construire un projet de valorisation de la Prairie de la Rencontre.
La Prairie de la Rencontre constitue un espace complexe avec de multiples fonctions :

  • Un site historique à portée internationale
  • Une aire de repos sur l’itinéraire de la Route Napoléon (RN85) fortement fréquenté en période de vacances
  • Un lieu de convivialité avec la salle des fêtes pour les freydeyards (habitants de Laffrey) 
  • Un site naturel magnifique avec la présence du lac de Laffrey, une vue sur les grands paysages

A quoi sert l’étude du projet ?

En 6 mois, elle doit permettre de répondre aux questions suivantes : quelle place pour la découverte historique ? Pour qui : les familles, les experts de Napoléon ? Comment gérer le flux routier et celui des visiteurs ? Comment intégrer au mieux l’usage de la salle des fêtes  ? Quels services apporter sur site ?

Le planning de l’étude est le suivant :

  • Décembre 2016 : appel à candidature pour choisir un bureau d’étude
  • Février 2017 : lancement des réflexions
  • Mars 2017 : premier comité de pilotage
  • Eté 2017 : conclusions de l’étude avec propositions concrètes d’aménagement
  • 2018 : nouvelle tranche de travaux en fonction des conclusions de l’étude

 

Coût de l’étude : 30 000€

Subvention : 80% du Conseil Départemental

Il faut rappeler que le site est propriété du Département sur la partie Sud et de la commune de Laffrey sur la partie Nord, ces collectivités doivent passer des conventions pour que la CCM puisse agir sur le terrain. Par ailleurs, ce site est classé, ce qui impose de travailler avec la DREAL (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement) et les Architectes des Bâtiments de France.

Enfin, ce projet est inscrit dans le programme des Espaces Valléens et peut bénéficier de subventions de l’Europe, l’Etat et la Région.